Sur le chemin de la vallée des éclusiers

Le 1er  août, le Club Vosgien Lièpvre Rombach-le-Franc est allé découvrir le plan incliné de Arzwiller en Moselle.

27 marcheurs ont participé à l’équipée sur l’eau et sur terre.  Document remis
27 marcheurs ont participé à l’équipée sur l’eau et sur terre.  Document remis

Les 27 marcheurs de l’équipée du Club Vosgien de Lièpvre Rombach-le-Franc se sont retrouvés à 9 h 45 au plan incliné de Arzwiller, en Moselle, après un trajet en bus.

Le plan incliné fête ses 50 ans : l’ascenseur à bateau fonctionna pour la première fois en 1969.

Durant presque deux heures la joyeuse équipée, un peu fébriles pour certains, est montée à bord d’une vedette pour enfin descendre de 44 m avec l’ascenseur à bateau durant quatre minutes.

Marins d’eau douce

Ils ont navigué ensuite jusqu’à l’écluse n° 18, jonction du nouveau canal et de l’ancien canal de la Marne au Rhin, puis sont remontés sur le plan incliné en ascenseur.

Puis ils ont visité la péniche musée « Marie-Sophie », reconstituant la vie à bord pour les mariniers de l’époque 1900, et abritant des équipements techniques de la marine fluviale et différentes maquettes du plan incliné dont une en mécano. La visite s’acheva par l’exposition de photographies de 1964 à 1969 et par la visite de la salle des machines avec les 24 gros câbles en acier reliant deux énormes contrepoids de 450 tonnes chacun, permettant de hisser l’ascenseur à bateau.

Le plan incliné d’Arzwiller est aujourd’hui emprunté par environ 8 000 bateaux par an, pour la plupart de plaisance.

Après avoir navigué sur l’eau en marins d’eau douce, les 27 participants ont regagné en bus la Brasserie des éclusiers en contrebas du plan incliné au bord du canal de la Marne au Rhin, pour y déjeuner et visiter la brasserie des éclusiers.

À l’issue des agapes, tout le monde s’est équipé de chaussures et de bâtons de randonnée. La joyeuse troupe a enjambé le nouveau canal via le pont pour atteindre la vallée des éclusiers et emprunter l’ancien chemin de halage du vieux canal de la Marne au Rhin de l’écluse n° 16 jusqu’à l’écluse n° 1. C’est le lieu de la jonction avec le nouveau canal non loin du tunnel canal d’Arzwiller : 3,4 km et 40 mètres de dénivelé entre les écluses n° 16 et n° 1.

Les marcheurs ont pu observer de merveilleux paysages d’un autre temps, admirant les coquettes maisonnettes des éclusiers embellies de jardinets, le long du vieux canal de la Marne au Rhin ombragé d’arbres centenaires et surplombé des gigantesques falaises de grès rose.

Rêve d’un autre temps

Chacun se prenant à rêver des vieilles péniches chargées de froment, de blé, de charbon, de bière… qui naviguaient passant chacune des 16 écluses, les mariniers discutant avec les éclusiers, le clapotis de l’eau jaillissant de l’écluse à l’ouverture des portes. Une belle époque, où l’humanité avait le temps de prendre le temps au fil de l’eau et des saisons.

Puis les randonneurs ont regagné l’écluse n° 16 et la brasserie pour se désaltérer au bord de l’eau avant d’embarquer dans le bus du retour.

Durant le voyage de retour vers les vallons de Lièpvre et Rombach-le-Franc, les participants ont pu admirer la lumière du couchant avec en arrière-plan les contours du massif de la Forêt-Noire, exploré une semaine auparavant.

Prochaines sorties sur le site club-vosgien-liepvre-rombach.info Voyage Rombach Martelange (Luxembourg) les 26 et 27 octobre 2019.